La Politique de Prix

Le prix de vente peut être déterminé de plusieurs manières, parfois en les combinant :

 le prix de revient : c’est le prix auquel il vous revient de produire votre produit ou votre service. Veillez à bien prendre ne compte l’intégralité des coûts que l’entreprise supporte pour la production. Un restaurateur, pour déterminer le prix de vente de son hachis-parmentier, pendra bien évidemment en compte le coût des pommes de terre et de la viande. Mais il devra également imputer à ce coût des matières premières, tous les autres coûts qu’il a subis pour servir à son client ce plat : prix du gaz, coût des salaires de ses salariés (serveur, cuisinier…), amortissement de son matériel de cuisine, amortissement de ses agencements, de son mobilier, quote-part de tous les frais fixes (loyer, comptable, téléphone….). Le prix de revient qu’il obtiendra constituera le prix minimum auquel il doit vendre son hachis-parmentier.

 le prix de la concurrence : vos concurrents sont déjà en activité, certains depuis des dizaines d’années. Ils pratiquent une politique de prix qui leur a permis d’être pérennes. Votre prix de vente peut être basé sur leurs prix. Vous pouvez vous aligner sur vos concurrents, ou alors pratiquer une politique agressive sur les prix pour capter des clients, ou encore si vos produits ou services le justifient, pratiquer des prix supérieurs à ceux des concurrents.

 le prix résultant de l’offre et de la demande : plus la demande est importante et l’offre rare, plus les prix sont élevés. Et inversement. C’est le cas des prix de toutes les matières premières dans le monde. Cela peut aussi s’appliquer à votre activité. Si la demande de vos clients augmente, que vos concurrents ne sont pas en nombre suffisants, que votre capacité de production est limitée, vous pouvez augmenter vos prix afin de réguler cette demande. Mais attention au retour de bâton, veillez à ce que les clients n’aillent pas voir définitivement ailleurs en gardant une image « chère » de votre entreprise, soyez également vigilants à toute implantation d’un nouveau concurrent qui voudrait profiter de votre « chèreté » en proposant des prix plus abordables.

 le prix psychologique : prix que vos clients sont prêt à débourser pour votre produit/service. Il se calcule en tenant compte du prix minimum (prix en dessous duquel vos clients n'achèteront pas votre produit/service car ils considéreront qu'il n'est pas d'assez bonne qualité) et le prix maximum (prix au delà duquel vos clients considèreront le prix trop élevé).

©2017 Comment Créer son Entreprise