Le profil-type du créateur d'entreprise

Les principales caractéristiques des créateurs d’entreprise

• Âge : la moyenne d’âge est de 38,7 ans.
Hommes-femmes : les dernières données de l’Insee indiquent que 33 % des créateurs d’entreprise sont des femmes. Même s’il diminue lentement, l’écart hommes/femmes perdure alors même que le taux d’activité des femmes se rapproche progressivement de celui des hommes (81 % contre 94 % pour la tranche des 25-49 ans). Les femmes sont essentiellement présentes dans les activités de commerce et d’éducation/santé/action sociale.
Moins bien représentées dans les postes à responsabilités des entreprises, elles sont moins bien préparées que les hommes à prendre leur indépendance professionnelle ; en revanche, elles sont nombreuses à savoir faire fonctionner un commerce !

• Formation : environ 80 % des créateurs d’entreprise ont un diplôme en poche, dont :
35 % un CAP, BEP ou bac pro ;
21 % un bac généraliste ou un niveau bac + 2 ;
24 % une formation à bac + 2 et plus.
Si un faible niveau d’études constitue rarement un handicap sur le plan technique, c’est souvent sur le plan administratif et financier que la gêne se fait sentir, à moins de suivre une formation.
Car si le diplôme a un impact positif la première année, il n’est plus un facteur déterminant pour la suite puisque la survie à 5 ans des entreprises créées par des jeunes diplômés est plus faible que la totalité des créateurs : 44,5 % contre 51 % (chiffres Insee janvier 2006). Et ce bien qu’ils prennent conseil et soient entourés pour la mise en place de leur projet. Les jeunes titulaires d’un BTS ont une survie plus élevée que ceux titulaires du diplôme général équivalent (L2). Les jeunes diplômés représentent 8,5 % des créateurs d’entreprise. Ils s’engagent fortement dans les services aux entreprises (services informatiques, télécommunications, R&D…).

• Expérience : pour la grande majorité d’entre eux, la création d’entreprise n’est pas leur première expérience professionnelle. Les deux tiers des créateurs sont en activité au moment de la création. L’activité de leur entreprise correspond à 55 % au métier qu’ils exerçaient auparavant.
Et parmi eux, 20 % sont déjà chefs d’entreprise ou indépendants. Les deux tiers des créateurs d’entreprise avaient déjà une expérience professionnelle dans leur secteur d’activité ou un secteur proche avant de se lancer. Enfin, près d’un créateur sur trois a exercé précédemment des fonctions d’encadrement.

• Statut : les demandeurs d’emploi représentent environ 40 % des créateurs d’entreprise. Le chômage, qui est le moment idéal pour se former et se réorienter professionnellement, reste une période propice à ceux qui, exclus du marché traditionnel du travail, veulent créer leur propre activité.
Pour France Initiative Réseau (FIR), 66 % des porteurs de projet sont au chômage ou sans activité professionnelle. Plus précisément, les créateurs/repreneurs au chômage depuis plus d’un an sont plus nombreux dans le réseau FIR qu’au plan national : les PFIL (plates-formes d’initiative locale) jouent dans ce cas un rôle de passerelle pour le retour à l’emploi.

Sources : Enquête porteurs de projets, France Initiative 2007 et APCE, «La Création d’entreprise en France en 2006 : profil des entreprises et de leurs dirigeants».

©2017 Comment Créer son Entreprise