Apports en Capital

Les personnes redevables à l’ISF peuvent investir au capital d’une société dans le but de réduire le montant de leur impôt. 75% de la somme investie est ainsi déductible de l’ISF, dans la limite annuelle de 50 000 euros.

Ces investisseurs sont appelés les Business Angels. Ils sont donc personnes physiques et s’intéressent aux sociétés innovantes à fort potentiel. Et pour être innovante, une entreprise doit soit présenter une réelle innovation (sur le produit ou la façon de le commercialiser), soit être positionnée sur une niche à fort potentiel. Le caractère innovant ne se limite donc pas à la seule innovation technologique.

La part de leur patrimoine qu’ils cèdent à la société constitue un très fort risque pour les investisseurs, mais qui va de pair avec le fort gain potentiel qu’ils peuvent récupérer ensuite. Pour qu’un Business Angel accepte d’investir dans une société, il doit donc percevoir en celle-ci une source de croissance et de profit considérable. Il accordera notamment beaucoup d’importance à l’idée du projet et à ses avantages concurrentiels mais également au parcours de son porteur et à ses motivations. De plus, l’activité doit démarrer rapidement afin de pouvoir en tirer les bénéfices le plus tôt possible.

En plus d’un apport financier, un Business Angel peut mettre à disposition du porteur de projet ses conseils, ses compétences et son réseau relationnel.

Pour rencontrer de potentiels investisseurs, il existe des plateformes sur Internet qui mettent en relation les entrepreneurs et les Business Angels. L’association France Angels répertorie ainsi ses contacts dans un annuaire sur Internet pour approcher les réseaux de Business Angels et les porteurs de projets.

©2017 Comment Créer son Entreprise